Mrs Recht's Classroom

Séquences et ressources pédagogiques pour enseigner l’anglais au collège.

J’ai quitté l’Éducation Nationale

Le jour où j'ai quitté l'éducation nationale
Author picture
Table des matières

Je viens de quitter l’Education Nationale. Je n’arrive pas à y croire encore. Et surtout j’ai un peu de mal à l’assumer je crois. Comme souvent, je doute de moi. Et j’ai surtout peur de VOUS décevoir. Alors je me livre un peu ce matin. Enfin ! Car cet article a été TRES dur à écrire.

Le jour où j'ai quitté l'éducation nationale

Comment ça tu as quitté l'Education Nationale ?

Le jour où j'ai quitté l'éducation nationale

Tout d’abord, je n’ai pas quitté définitivement l’Education Nationale. En tous cas, pas pour le moment ! Je suis placée en détachement au 1er septembre 2023 pour une durée d’un an. Minimum. J’ai demandé ce détachement car j’ai postulé auprès du CNFLIG. Et je suis sûre que vous ne savez pas ce que c’est ! Il s’agit du Centre National de Formation aux Langues et à l’International de la Gendarmerie. Il est situé à Rochefort, donc juste à côté de chez moi. 

Le jour où j'ai quitté l'éducation nationale

Non mais raconte !

Le 17 mars, ça ne s’invente pas comme date, je déjeune avec deux amies. L’une d’entre elles travaille au Commandement de la Gendarmerie de Rochefort et m’annonce qu’un poste de professeur d’anglais expérimenté est disponible au sein du CNFLIG pour septembre. Le soir-même je rencontre une des professeures qui y travaillent depuis 3 ans maintenant (et qui vient aussi de l’Education Nationale). Elle ne tarit pas d’éloges sur le poste. Mais j’hésite. Et puis, quasiment sur un coup de tête, je rédige une lettre de motivation, un CV et fais une demande auprès du rectorat. Car, je ne peux postuler sans l’avis de ma hiérarchie directe – ma cheffe d’établissement – et indirecte – la DPE du rectorat. Après presqu’un mois d’attente, et une journée entière de harcèlement des services rectoraux, j’obtiens mon formulaire de mobilité. Avis favorable – et appréciation adorable – de ma cheffe d’établissement et avis favorable du rectorat. C’est donc le coeur battant, mais aussi le sentiment que ça ne marchera jamais, que je valide ma demande sur le site du Ministère de l’Intérieur (SIC!).

Et la suite ?

Ensuite, j’ai envoyé ma candidature le vendredi 7 avril au soir et reçu un appel pour un entretien téléphonique dès le 12 ! Prise au dépourvu, j’ai essayé de ne pas dire trop de bêtises ! Je ne m’attendais pas du tout à passer un entretien sous cette forme. A l’issue, j’ai décroché un entretien en présentiel le 17 avril. Pile au milieu des vacances. A vrai dire, j’avais l’impression d’être prise dans un tourbillon. Mon amie adorable m’a amenée jusqu’au bureau du Lieutenant Colonel. Et j’ai répondu à toutes leurs questions (oui car il n’était pas seul pour l’entretien, et moi je n’en menais pas large). Evidemment, l’entretien s’est très majoritairement déroulé en anglais ; nous sommes restés une heure dans son bureau. Enfin, avant que je ne parte, on m’a fait visiter tous les bureaux, rencontrer toute l’équipe et visiter les équipements.

Ensuite, silence radio

Mais le plus dur était à venir, car je n’ai RIEN su avant le 26 juin ! Et là aussi, ce fut épique ! Car le 26 juin au matin, c’était le DNB et je surveillais le français. Je faisais même la dictée. Au beau milieu de l’épreuve de compréhension, vers 9h45, mon téléphone sonne. Enfin sonne, clignote. Je “bondis” de ma chaise, fais de grands signes dans le couloir au surveillant et pars en courant – sur la pointe des pieds – dans le bureau de la secrétaire. La réponse aurait dû tomber le 23 juin et comme je n’avais rien reçu, ni elle non plus, nous étions persuadées que ça n’avait pas marché. Evidemment, le temps que j’arrive – car je ne cours pas bien vite en talons hauts – l’appel était terminé. N’y tenant plus, j’ai rappelé. Et il a fait durer le suspense. Me racontant combien de candidats avaient postulé … La scène était ubuesque : ma cheffe d’établissement, la secrétaire, deux AESH, la CPE me fixant pour essayer de connaître la réponse, et moi qui trépignais. Et puis, il m’a annoncé que j’étais reçue. Qu’ils étaient impatients de travailler avec moi. Au 1er septembre. Là, les larmes, évidemment, les bonds de joie mais aussi une course effrénée dans les couloirs pour revenir faire la dictée avec une voix un tant soit peu posée.  

Une nouvelle vie, un même travail

A vrai dire, je suis encore sur un nuage : je n’arrive pas à croire que j’ai provisoirement quitté l’Education Nationale. Et c’est sans doute parce que je n’ai pas vraiment pu ni eu le temps de dire au revoir à mes élèves, ni même à mes collègues. Certains n’ont appris mon départ que le 6 juillet pour le pot de fin d’année. J’ai perdu mon poste que j’adorais, et je ne travaillerai sans doute plus dans ce collège avec mes adorables collègues et mes élèves bisounours.

Alors, pourquoi l'avoir fait ?

D’une part, je suis du genre à aller de l’avant. Cette histoire de pacte, de destruction du statut de professeur et de perte de sens de mon métier, me pesaient littéralement sur les épaules cette année. Et je déteste avoir l’impression d’être impuissante. J’ai vu dans cette opportunité l’occasion de reprendre la main sur ma vie de professeur et de “choisir mon destin” plutôt que de le subir. D’autre part, si d’autres professeurs se reconvertissent dans tout à fait autre chose, pour ma part, c’était impossible. Je suis professeur d’anglais. C’est dans mon ADN. Je ne me vois pas faire autre chose. Il fallait donc le faire dans d’autres conditions. Et j’ai donc sauté sur l’occasion. Car c’est un centre national. Des postes, il n’y en a qu’une poignée, en anglais 5, et une fois qu’ils y sont, les collègues, enchantés, ne le quittent plus. J’ai profité d’un départ en retraite pour tenter ma chance.

Cela consistera en quoi ?

En tant que formatrice en langue anglaise, je vais former des gendarmes en exercice, jeunes et moins jeunes, adultes donc, à l’utilisation de l’anglais professionnel. Certains ont un petit niveau A2 mais d’autres ont un niveau C2 car ils exercent déjà des fonctions à l’étranger. Je vais devoir me mettre à la page aussi ! Et vite ! Le stage du 4 septembre est justement un stage haut niveau. Pour ce qui est de la partie pratique, j’aurai des horaires de bureau, et un grand bureau d’ailleurs, de 8h à 17h avec sur la journée des cours à donner, des préparations et des corrections ainsi que des réunions. Du lundi au vendredi. Je perds les vacances scolaires et passe à 9 semaines. Mais j’aurai la possibilité d’avoir des récupérations et j’ai les horaires variables. On est à la pointeuse. Des changements importants, il y en aura beaucoup, à commencer par un nouveau ministère de tutelle, une carte professionnelle de la Gendarmerie et un emploi sur une ancienne base militaire ! Mais dans les faits, les cours dispensés sont les mêmes : des escape games, des mises en situations avec jeux de rôle, de la compréhension orale et écrite, des débats et des présentations orales, des rédactions et de la grammaire … 

Une grosse inquiétude

Ma plus grande peur était au final de l’annoncer ici. Ce blog est une grande partie de ma vie et de celle d’Eric aujourd’hui. J’ai mis plusieurs semaines à rédiger cet article. D’abord, il a fallu décider si oui ou non je l’annonçais. Mais beaucoup d’entre vous sont aujourd’hui des proches et vous savez que je pars. Ne pas le dire ici, faire semblant, cela ne me ressemble pas. Ensuite, j’ai dû écrire. Et l’émotion a pris le pas sur l’écriture. J’avais surtout l’impression d’enfin réaliser ce qui m’étais arrivé !

Alors, pour rassurer tout le monde, je continuerai de partager ici mes astuces de prof, car je le suis toujours ! Eric sera toujours auprès de vous pour vous trouver les ressources qui vous font besoin. J’aurai plus de temps en fin de journée et les weekends pour me consacrer au blog et à la boutique. Car j’ai une TONNE de trucs de collège à partager qui dorment sur le disque dur. Le blog continuera d’être le plus proche de votre réalité possible, car 18 ans d’expérience ne s’oublient pas comme ça. Et je reviendrai en collège sans doute. Peut-être ?

39 commentaires

  • Alexandra BOYER dit :

    BIG NEWS HERE! Dieu que cela fait bizarre et qu’il est émouvant de lire un tel twist pré-rentrée 2023! Mrs Recht, source d’inspiration formidable et véritable institution pour tous les jeunes profs qui ont besoin de repères!
    C’est un joli choix, au plus près de vous-même, et j’en suis très heureuse pour vous, même si je reste quelque peu ébranlée par la nouvelle… All the very best to you!

  • Ribbe dit :

    Bonjour Mrs Recht!

    je reviens de vacances et alors que je m’apprêtais à revisiter ton site pour la…pffffiouuuu tout ça de fois, je lis ton aventure! Car oui c’est une sacrée aventure qui s’ouvre devant toi! Chapeau, car ce n’est pas rien de se lancer! Je laisse rarement de commentaire sur les sites, mais je te suis depuis longtemps via la newsletter notamment et depuis que je suis en collège (8 ans maintenant après de longues années en lycée), ton site est pour moi une vraie référence : je manque d’inspiration? comment fait-elle déjà, Mrs Recht? Je doute : tiens et au fait, qu’est ce qu’elle en dit, Mrs Recht? Ta façon d’aborder les choses, de faire, tes conseils sont devenus pour moi comme une petite piqûre de rappel de bons principes, de bonnes voies, de retour dans le bon chemin et de réconfort aussi. Je suis heureuse de lire que tu repasseras par ici pour entretenir ton blog, même si, j’imagine, tu risques d’être aussi un peu sous la vague, mais je continuerai de te lire et relire. En tout cas, chapeau encore une fois and break a leg !

    Olivia

  • Laury Nathalie dit :

    Félicitations Estelle !!! Et merci pour tout ce que tu fais pour nous en plus de ton propre boulot. 😘

  • Marie Laqcombes dit :

    Moi aussi!!!;;;;;;

  • marie-anne gries dit :

    Bravo Estelle! Magnifique défi à relever! Et merci 1000 fois pour votre site qui m’a sauvé la vie plein de fois lorsque j’étais en panne d’inspiration ou alors comme cette année où j’ai été catapultée en complément de service avec des 4èmes! Bref merci beaucoup …. Mes 4èmes ont particulièrement aimé la séance Titanic 🙂 Bravo pour votre site et svp continuez de l’alimenter!
    Passez un bel été!

  • Christelle dit :

    Bravo Estelle pour avoir osé, et pour avoir tant partagé. Que même toi doute en soit au point de quitter m’attriste et me rassure en même temps… Sentiment étrange de joie mêlé à une certaine crainte. J’ai hâte de lire la suite de tes “aventures”. En attendant, passe le meilleur été possible 🏖️🌞

  • Nathalie B dit :

    Bonjour Estelle, J’avoue être particulièrement émue par votre annonce aussi inattendue que révélatrice et profite de l’occasion pour vous dire tous les mercis silencieux que je n’ai jamais osés partager pour vos idées vibrantes et si (ré)créatives. Vous êtes une rêveuse, une bâtisseuse, une passeuse. Vous avez créé un sentiment de sororité merveilleuse dans notre quotidien d’enseignante. Je ne doute pas que vous saurez vous (ré)incarner dans votre nouveau chemin(ement). Nothing is Impossible Until it is Done…

  • pascale.offe dit :

    Bonjour, merci pour tout vos travaux. Je vous souhaite le meilleur et suis certaine que vous allez relevé ce défi haut la main.:)

    • Jardat dit :

      Bravo Estelle pour ton choix. Je partage entièrement tes points de vue et tes inquiétudes concernant l’avenir des enseignants au collège. D’ailleurs je postule sur un IUT à la rentrée. Des jeunes adultes aux niveaux variés…alors peut être pourrais tu continuer à partager tes expériences et tes bonnes idées concernant un public plus âgé. Je serais preneuse car ton blog m’a beaucoup inspiré jusqu’alors.
      Bonne continuation et merci pour tout!
      Sarah

  • Audrey dit :

    J’ai choisi de me reconvertir et de devenir prof d’anglais après 15 ans de vie en Angleterre à travailler comme cadre commercial et je n’ai jamais autant travaillé. J’aime ce travail et je comprends tout à fait que tu puisses vouloir du changement après tant d’années à y consacrer. Ton blog m’a énormément aidé dans mes débuts et m’aide encore. J’ai réussi le CAPES en partie grâce à tes conseils et j’ai été titularisée cette année, c’est ma 5ème année et je ne sais pas si j’arriverai à 17 ans. 23 heures de cours à la rentrée, je n’ai jamais fait autant, je verrai bien. Merci pour tes séquences géniales et looking forward to seeing more coming. Sure you will succeed in your new job! Good luck and enjoy a more balanced professional life!

  • Florinda dit :

    Wow, bravo ma belle, tu es vraiment incroyable d’avoir pris cette décision importante mais qui en effet, nous taraude beaucoup en cette période très confuse ! Je me pose souvent la question de ce que je pourrais faire si jamais je choisissais également de quitter l’éducation nationale et c’est difficile ! En tous cas, je suis ravie que tu aies eu cette chance et te souhaite de t’épanouir dans ton nouveau poste. Je suis sûre que tes nouveaux élèves seront enchantés de t’avoir comme prof et ne voudront plus te lâcher 😊 Bonne nouvelle vie professionnelle à toi et des bisous à vous quatre 😗😗😗😗

  • Sara H dit :

    Bravo pour cette décision et félicitations! Onwards and upwards! J’espère que vous partagerez vos experiences dans cette nouvelle aventure.

  • Karine dit :

    Félicitations Estelle!

    J’ai découvert votre blog il y a quelques années quand je n’étais qu’une nouvelle stagiaire après avoir obtenu le capes.
    Après 17 années passées au premier degré, vous m’avez aidé à appréhender sereinement cette nouvelle aventure au second degré, alors MERCI et bonne continuation à vous. J’ai hâte de lire la suite de vos nouvelles aventures.
    Change is good 🙂
    Karine

  • Vincent Debien dit :

    Oh la la quelle nouvelle incroyable ! Ça fait bizarre de se dire que tu ne seras plus là. Mais tu vas te régaler avec des adultes, aussi !-)Tu as été une vraie source d’inspiration pour moi au collège. J’ai beaucoup appris grâce à toi. D’ailleurs, si tu as des recommandations de sites pour enseigner au lycée, je suis preneur. Pour moi aussi il y a du nouveau avec une mutation au lycée. Bonne continuation !

  • Le Corre dit :

    Bonne route! 😘 Et merci pour tout ! Mrs Recht’s classroom ne sera plus la même….

  • Schippers Nicole dit :

    Félicitations! J’espère que tu écriras d’autres articles pour nous raconter comment cela se passe !! Changer permets de voir les choses d’un autre angle ce qui est toujours enrichissant.

  • Ykat Frik dit :

    Salut, vous m’avez tellement aidé quand j’ai commencé à enseigner. Je vous souhaite bonne chance. Moi aussi depuis la rentrée dernière, j’ai quitté mon poste d’enseignante. Je suis toujours à l’éducation nationale mais en tant que cheffe de projet. Je vous remercie. Moving forward is always a good thing. Best of luck.

  • stephanie.attar dit :

    Snif 🙁 J’ai un peu l’impression de te perdre, mais à te lire, ce n’est qu’une appréhension infondée. Et bien sûr, je te souhaite le plus grand épanouissement possible dans ta nouvelle vie professionnelle, Estelle… Merci pour tout ce que tu as déjà fait pour nous, c’est énorme. Passez, avant toute autre chose, de très belles vacances en famille. <3

    • Mrs Recht's Classroom dit :

      oh mais au contraire ; il m’était difficile de jongler entre le blog et le boulot à cause du taf du soir et des weekends même si j’avais diminué ces derniers temps. Là, je n’en aurai plus, donc j’aurai plus de temps à vous consacrer ici !

  • Kate V. dit :

    Bravo ! C’est avec admiration que je suis votre blog et vous êtes une réelle source d’inspiration. Voir des collègues évoluer, postuler à un emploi qui leur donnera plus de plaisir et de liberté : c’est une joie !
    Encore bravo, j’espère que vous serez épanouie et heureuse !

  • Hochet dit :

    Bravo ma cousine !
    Quel courage après 18 ans de carrière de changer de poste
    Mais tu seras à la hauteur de ce nouveau travail, je n’ai aucun doute.
    Bonne continuation à toi

  • Nancy dit :

    Bonjour Estelle ! Et félicitations ! Pour ce poste mais aussi et surtout pour le courage de sauter dans l’inconnu ! On est nombreux à en rêver et tu as réussi à le faire. Bravo ! Je te souhaite une belle route et j’espère lire tes aventures ici ou là. Et tu as raison…ce pacte avec le diable va finir par avoir notre peau…Des bises à toi et ta troupe et au plaisir de continuer à te suivre .

  • Ludovic Prouveur dit :

    Chère Estelle !
    Je viens de lire ton message. Comme je suis content pour toi ! <3 Tu sauras relever le défi : tu sais à quel point je suis admiratif de tes séquences et de tes compétences didactiques : elles seront déployées dans un nouveau contexte professionnel au service d'une communauté d'hommes et de femmes qui sont tout comme toi dévoués au service public. Quelle belle expérience ! Tu vas t'enrichir dans beaucoup de domaines et tu vas parfaire ton anglais professionnel ! Que de belles perspectives ! Tes apprenants auront beaucoup de chance : ils vont découvrir l'apprentissage de l'anglais avec une prof en or ! Je te souhaite le meilleur ! Un grand sourire 🙂 Ludovic.

  • Cathy K. dit :

    WoW, quelle nouvelle ! J’avoue que j’ai pas mal de collègues qui ont aussi demandé des dispos pour aller voir ailleurs et je les envie d’avoir eu le courage de sauter le pas.. bravo à toi, Estelle, et belle nouvelle aventure ! J’espère que le blog et la boutique continueront de carburer en superbes projets et que ton enthousiasme continuera de nous contaminer 😉

    • Mrs Recht's Classroom dit :

      Merci beaucoup Cathy ! le blog et la boutique ne sont pas près de ralentir, on a des millions de projets avec Eric !

  • Rey dit :

    Je vous souhaite le meilleur dans cette nouvelle expérience, il en faut du courage pour sortir de sa zone de confort mais l avenir sera beau 🤩. J ai osé demander une mutation à plus de 50 ans et 17 ans dans un collège avec des élèves souvent difficiles mais très attachants avec des collègues géniaux , mais j avais besoin de changements . Le collège est un public beaucoup plus favorisé, un peu plus loin ( 25 minutes en vélo électrique:), j ai beaucoup douté en m y rendant pour la fin d année …je passe des grands au petits: on m a donnée 3 6 emes et 2 4 emes, pas certaine d avoir une salle mais je ne regrette rien . Ces changements vont nous faire du 👍 bien . Bel été

    • Mrs Recht's Classroom dit :

      Merci beaucoup Sylvie, si vous avez besoin de quoi que ce soit pour vos 6e notamment, n’hésitez pas, c’est un niveau que j’affectionne particulièrement ! Et les 4e sont attachiants mais on fait de très belles choses avec eux !

  • Émilie dit :

    Félicitations pour cette nouvelle affectation ! Bravo à toi!
    Est-ce que tu es mise en disponibilité pour un an avec possibilité de retrouver ton poste plus tard ?
    Je me dis quand même que l’EN arrive à dégoûter/perdre beaucoup d’excellents profs.
    Bonne continuation dans cette nouvelle aventure.

    • Mrs Recht's Classroom dit :

      Bonjour Emilie, je suis en détachement, c’est autre chose qu’une disponibilité. Par contre, comme je l’indiquais dans l’article, j’ai perdu mon poste. Et c’est définitif. Je peux revenir mais je devrais participer au mouvement ! L’éducation nationale ne m’a pas vraiment dégoûtée, elle ne m’a pas poussée à rester. C’est plutôt ça. Alors que le CNFLIG a fait en sorte de m’avoir à leurs côtés. C’est tout à fait nouveau pour moi !

  • anglais.degouge dit :

    Félicitations, comme je comprends ce choix !!! Je me pose souvent la question, pour les mêmes raisons !!! Pas de culpabilité à avoir!!! J’espère que tu nous raconteras un peu ! 😉

  • Sabrina D dit :

    Quand j’ai lu ca sur ton post Instagram, je me suis précipitée pour aller lire l’article! Nous avons eu l’occasion de discuter de façon informelle sur Facebook et j’ai toujours beaucoup aimé nos discussions! Je te trouve courageuse d’avoir “sauté le pas” car l’idée me taraude depuis un moment mais je pense ne pas être assez couillue pour le faire… Bravo pour cette décision en tout cas et j’espère qu’on continuera à échanger et que tu nous raconteras comment se passe “ta reconversion”! bisous!

    • Mrs Recht's Classroom dit :

      Merci Sabrina ! C’est très gentil ! Je ne crois pas que cela soit courageux. C’est nécessaire à mon bien être. Et j’avais besoin de me prouver que je pouvais relever un nouveau défi !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :