Mrs Recht's Classroom

Séquences et ressources pédagogiques pour enseigner l’anglais au collège.

Grammaire : des pistes pour la travailler

Grammaire Ludifiée
Table des matières
Print Friendly, PDF & Email

Travailler la grammaire est un passage obligé en classe d’anglais, mais comment la rendre attractive, intéressante et accessible ? Cet article fait suite à une discussion récente tenue avec une collègue et amie : elle s’ennuie lorsqu’elle évoque les points de langue et craint que ses élèves ne s’ennuient aussi. Voici des pistes pour ludifier la grammaire. J’y partagerai plusieurs trucs et astuces et de nombreuses ressources.

Grammaire Ludifiée

Grammaire à colorier

Pour la conjugaison

Un coloriage magique permet à l’élève de décentrer son attention du nœud du problème : il pense colorier mais il réfléchit à un point de grammaire. Il existe de nombreuses solutions pour les créer ; comme toujours je réalise les miens sous Powerpoint. La plupart du temps, j’utilise des modèles en clipart et je les crée aussi moi-même. La beauté de cette activité pour le prof : c’est TRES rapide à corriger car auto-correctif !! Si les couleurs sont logiques, alors c’est juste ! Sinon, la couleur donne la réponse !

  • Les élèves ont du mal à différencier et conjuguer Be et Have (got) ? Proposez-leur de compléter des phrases avec un verbe, ou une conjugaison du verbe. Chacune correspond à une couleur qu’ils reportent sur un dessin.
  • Si les élèves éprouvent des difficultés à apprendre leurs verbes irréguliers ? un coloriage magique et ils aimeront !
Pour la nature des mots

Une des grandes difficultés de nos élèves en grammaire, et en français surtout au départ, est de déterminer la nature des mots pour pouvoir construire une phrase. Avec un coloriage magique, cela devient amusant ! A partir de n’importe quel texte, sélectionnez les mots, classez les en nature de mots. Puis déterminez combien de natures différentes vous avez. Cela deviendra votre nombre de couleurs. Prenez un modèle, déterminez les couleurs et placez les mots à l’intérieur des cases. Et hop, c’est trop facile !

  • on aura des versions simples avec déterminants, noms, adjectifs et verbes
  • puis on complexifiera avec les adverbes et les prépositions

On n’hésitera pas à faire un premier exemple avec les élèves pour leur montrer la voie.

Pour la phonologie

Enfin et c’est lune autre façon de faire de la grammaire et d’apprivoiser la phonétique, on peut mettre des symboles IPA dans ces jolis dessins. Un double code à déchiffrer enchantera vos élèves croyez-moi.

 

  • on pourra travailler nos deux pet peaves: le -s de fin de verbe ou bien le -ed
  • nous aurons aussi la possibilité de travailler les sons d’une séquence avec souplesse
  • et on pourra transposer facilement l’activité à des discours !

Vous trouverez d’ailleurs dans la séquence I have a dream cette activité sur le discours de Martin Luther King 😉 dans l’étape 3 pour travailler la prononciation.

Grammaire à manipuler

Je n’ai jamais eu l’esprit très logique. Pour comprendre il m’a toujours fallu dessiner, schématiser, manipuler. J’ai donc cherché très tôt à créer ce genre de ressource pour les élèves. Ma préférée d’entre toutes, avec les mots étiquettes bien sûr, est le cahier interactif.

Qu'est ce que c'est ?

Qui dit interactif ne dit pas numérique ! Je dirais dans cet exemple-ci, bien au contraire ! Pour un cahier interactif, vous aurez besoin de tout sauf d’un outil numérique (et vos élèves vont prendre du plaisir à fabriquer leur outil de travail) ! Vous aurez besoin : d’une leçon, d’un modèle à découper, de ciseaux, de colle et de stylos (de toutes les couleurs préférablement). Le cahier interactif ( interactive notebook en anglais dans le texte) est aussi appelé en français par nos collègues du premier degré leçon à manipuler.

  • L’idée est de faire noter la leçon de grammaire, le point à apprendre, en le cachant sous des languettes de papier, que vos élèves devront donc soulever pour obtenir la réponse.
  • Pour revoir sa leçon c’est idéal ! L’élève peut s’auto-interroger !
Comment ça marche ?

C’est que c’est un peu difficile à expliquer … je pourrais vous montrer ? Voici par exemple une leçon de cahier interactif sur la famille royale – qui est offert en freebie sur notre boutique depuis quelques années. Notre fille s’est prêtée au jeu et vous montre à quoi ressemble le montage et le résultat final. Cette ressource est vraiment un plaisir à faire créer chaque année et rassurez-vous l’arbre est à jour avec de nouvelles personnes 😉 Si ce freebie vous intéresse, il est sur la boutique. Le deuxième est un des nombreux bonus offerts dans le bundle Spelling Bee pour les 6e. Je les imprime en 4 par page pour faire des économies de papier et on écrit les lettres de l’alphabet sous les languettes.

Comment en créer ?

Nous utilisons Powerpoint pour créer ces ressources – comme toujours d’ailleurs. Il vous faudra deux pages :

  • une avec le modèle à découper et coller (identifiez bien les parties à découper, coller, et/ou plier pour vos élèves, sinon ce sera la catastrophe).
  • puis une (qui est facultative si vos élèves écrivent sous les languettes) avec la leçon à coller, insérer, manipuler.

Ne nous voilons pas la face, créer ces ressources est chronophage car il vous faudra être créatif lors du choix du modèle à utiliser. Il faudra aussi veiller à ce que le texte que vous souhaitez insérer dessous soit à la bonne taille pour être lisible sans être visible sous (ou à travers #beenheredonethat) les languettes.

La grammaire à transmettre

Je ne suis pas une adepte aveugle de “l’élève construit son savoir”. Je crois profondément, pardon inspecteur, que nous le lui construisons avant tout. Mais, parfois, ils peuvent aussi participer ! Je vous propose à présent une plongée dans le Class Teach!

Qu'est ce que c'est ?

Class Teach, ce serait un peu comme notre Recap! mais fait par les élèves eux-mêmes. C’est un moment assez court, d’interaction en français – oui oui j’assume – ou en anglais au cours duquel les élèves s’interrogent en binômes sur les notions vues pendant la séance voire la séquence. L’idée est de :

  • savoir qui a compris ou non en interrogeant tout le monde !
  • ne pas stigmatiser ceux qui n’ont pas compris devant toute la classe mais devant un camarade 😉
  • permettre aux élèves de s’approprier ce qu’ils ont compris et de l’expliquer à quelqu’un d’autre.
Et concrètement ça donne quoi ?

L’outil privilégié de ce moment est la flashcard ou la fiche mémo. C’est en gros la même chose. Je ne vous fais pas l’affront de vous expliquer ce que sont les flashcards – vous trouverez plus bas un article qui liste les nombreuses utilisations que j’en fais au quotidien. En revanche, je n’ai pas pris beaucoup de temps pour vous parler des fiches mémo et c’est sans doute l’occasion.

Dans mon établissement, j’ai suivi ainsi que la grande majorité de mes collègues une formation sur les sciences cognitives. Elle était passionnante et très riche. Nous avons choisi de nous concentrer sur quelques points dont l’utilisation et la création de fiches mémos.

Avec un côté questions (qui peuvent être en français ou en anglais dans notre cas) et un côté réponses, une fiche mémo ressemble à nos anciens Incollables ! J’ai doublé l’outil avec une fiche de suivi des réussites. Les élèves s’interrogent et s’évaluent en binômes en coloriant les petites cases : rouge, orange et vert prennent alors tout leur sens.

Comment en créer ?

Ce sont des fiches très faciles à créer car il s’agit tout simplement d’un tableau à deux colonnes. En A.P. avec les 4e, nous prenons une séance par période pour créer les fiches mémos et ce sont les élèves qui les créent eux-mêmes. Après inscription à notre newsletter ci-dessous, vous obtiendrez la fiche mémo sur l’impératif ainsi qu’une version modifiable sur Powerpoint pour faire les vôtres.

La grammaire en jouant

Même si nous parlons ludification, je dois vous avouer que je ne suis pas une adepte du jeu à tout prix. Certes les élèves s’amusent et sont motivés, mais tout n’est pas amusant dans la vie, et il faut les y préparer. Ceci étant dit, de temps à temps, à petite dose pensée et réfléchie, on peut concevoir des activités ludiques qui ont vraiment un impact positif sur leur apprentissage.

Le puzzle ou les mots étiquettes

Le jeu que je pratique le plus en classe est le puzzle, et je le décline à toutes les sauces. Vous vous souvenez sans doute du puzzle de couverture de livre sur la lecture suivie, je le fais également en grammaire avec des puzzles de phrases sous forme de mots étiquettes !

  • L’idée est de construire une phrase en imbriquant chaque brique l’une dans l’autre.
  • J’utilise du papier mais parfois des Duplo (l’avantage d’avoir des petits à la maison).
  • On peut aussi le décliner en “Silly Sentences Activity”.

C’est évidemment utilisable à tous les niveaux car on a juste à changer les mots. Et on n’est pas obligé d’imprimer lesdits mots, on peut tout à fait écrire sur les étiquettes plastifiées pour réutiliser l’outil.

Le memory

Le memory ! Car on peut y jouer avec les flashcards 😉 donc c’est un gain de temps incroyable. On peut faire des paires : images – texte ou images – phonétique. On peut aussi travailler les synonymes, les antonymes, la conjugaison ! C’est trop bien le memory !

Le labyrinthe

Mon dernier jeu est le labyrinthe 😉 J’adore ! C’est un mix du coloriage magique et du puzzle je dirais 😉 Comme un exemple en images vous parlera plus (et que vous aimez les freebies), voici un labyrinthe pour compléter la séquence sur les superhéros.

Pour aller plus loin

Si vous avez envie de creuser un peu les thèmes évoqués dans cet article, voici d’autres publications sur le blog détaillant certains points.

Je joue beaucoup également avec des dés – vous trouverez toute une collection sur la boutique d’Eric !

Le contenu de cet article a été grandement partagé en février 2020 dans notre newsletter hebdomadaire. Certains freebies, partagés alors, ne sont pas disponibles sur cet article. Si vous souhaitez recevoir un freebie chaque dimanche, abonnez-vous à notre newsletter !

Estelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
%d blogueurs aiment cette page :