Comment tout gérer ?

Comment tout gérer

Sommaire

Comment faites-vous pour tout gérer ? Voilà le message que nous avons reçu cette semaine. Et Eric et moi avons décidé d’y répondre d’abord en privé mais aussi publiquement. Let’s keep it real!

Comment tout gérer

Tout gérer : une illusion

Même si j’ai toujours essayé de me montrer sur ce blog et sur les réseaux sociaux telle que je suis vraiment dans la vie, il est certain que je ne montre pas tout. Un peu comme lorsqu’on sourit même quand on est fatigué. Comme lorsqu’on range dare-dare sa maison avant l’arrivée des amis. Ou lorsqu’on répond “ça va, merci” alors que c’est tout le contraire. Ce n’est pas un mensonge. Pas vraiment. C’est une carapace. Une coquille. Une protection.

Et, ce que nous avons répondu à Marie hier, et à quatre main d’ailleurs, c’est que nous sommes loin de tout gérer. Nous sommes comme vous débordés, dépassés, en retard et clairement loin de tout maitriser. Nous faisons, comme vous, de notre mieux. Et c’est ce mieux que nous montrons au quotidien. Non pas pour vous mentir. Ni vous faire croire que tout va bien. En tous cas, ce n’est pas notre intention. Loin de là. Nous ne montrons que ce qui peut vous être utile. Vous remonter le moral. Vous aider. Nous refusons de plomber l’ambiance. De nous plaindre. Tout simplement.

Mais à la lecture de ce message, nous avons failli. Alors cet article aujourd’hui est là pour vous montrer comment nous gérons, ou non, notre quotidien. Ce que nous gérons. Mais aussi ce que nous ne gérons pas. Ou plus. Ou pas toujours.

Gérer le boulot de prof

Je l’ai dit, il y a longtemps, mais j’ai pris il y a 6 ans maintenant, en septembre 2015 très exactement, des décisions radicales. Je me suis fixée des limites pour mon travail. De vraies limites. Elles m’aident à “tout” gérer. Ces décisions tiennent en quelques lignes. Et à l’époque je les avais écrites sur des posts-its collés sur mon casier (à l’intérieur de la porte), sur mon bureau au collège et sur le tableau de bord de la voiture.

  1. Ma famille et moi d’abord
  2. Plus aucune copie à la maison, juste des prep’
  3. Si c’est bien, c’est suffisant
Ma famille et moi d'abord

Je sais ô combien cette phrase peut être surprenante. Comment ça sa famille ne passait pas en premier avant ? Non. Pas toujours. Et bonjour la culpabilité ! Je me suis vue laisser mon mari gérer des enfants malades pour aller au collège. J’ai parfois pris des risques avec mes enfants à conduire sur TROP de neige pour aller travailler. Il m’est arrivé de délaisser mes enfants à la maison pour travailler dans le bureau, bien trop longtemps, bien trop souvent. Et pour quel résultat ? Aucune reconnaissance et de l’amertume. C’était mon premier stop.

Tout gérer mantra
Les copies n'arrivent pas à la maison

Et si cela veut dire, moins de copies, très bien. Passer des weekends à corriger des paquets de copies, cela me déprimait. Pour peu que les résultats soient mauvais, cela me plombait le moral et donc celui de ma famille car j’étais taciturne. Aujourd’hui, je corrige tout au collège. Vendredi prochain, j’irai travailler le matin au collège, alors que je ne commence cette semaine-là qu’à 14h. Pour TOUT corriger avant de partir en vacances. Cette décision nécessite de l’anticipation et de l’organisation. Aucune évaluation la dernière semaine avant les vacances. Mes séquences sont volontairement décalées d’un niveau à l’autre pour éviter une avalache d’évaluations et tâches finales à corriger au même moment. Les évaluations orales se font en classe. Oui, le mp3 c’est sympa. Mais c’est chronophage à corriger. Alors, ateliers autonomes. Elèves un par un au bureau et grille d’évaluation. Et tout se fait en classe. Pareil pour les évaluations défi-mémoire, je les corrige pendant les travaux de groupe des autres classe. Certains diront qu’ils ne peuvent pas le faire. Certains penseront que ce n’est pas correct. Mais c’est ma 2e limite. Je m’y tiens. Et cela me facilite drôlement la vie.

Good is good enough

Cette limite-là est celle qui me demande le plus d’efforts. Et à Eric aussi d’ailleurs. Car nous sommes atteints de perfectionnisme aigu. Mais c’est important de savoir se contenter de ce qui marche. Lorsqu’une séance fonctionne, même si elle n’est pas oufissime à faire tomber à genoux l’inspecteur, on la garde. Et on la réutilise l’année suivante. Lorsqu’un document est chouette, sans plus mais qu’il est efficace, on ne le change pas. Nous avons passé des heures à peaufiner des documents, faire et refaire, alors qu’une fois en classe, l’activité est pliée en 5 minutes. J’apprends à me dire que c’est du temps de perdu. Et que j’en ai trop peu pour le perdre.

Gérer la maison

L’organisation de la maison n’a reposé sur mes épaules que jusqu’à la naissance de notre 3e. Et encore, Eric a toujours pris énormément à sa charge. Lorsque Camille est arrivé, Eric, alors directeur d’agence d’assurance, a pris un congé parental. Il a ainsi pris en charge toute l’organisation de la maison. Qui s’est bien sûr compliquée avec l’arrivée du petit dernier il y a 4 ans déjà. Nous avons pris le parti, là aussi, d’alléger au maximum ce qui pouvait être allégé. Notamment sur les courses – vive le Drive depuis TRES longtemps – et les repas – Thermomix addict nous sommes. Nos enfants ont des tâches ménagères à faire, tous ! Nous avons aussi des rituels feel good : la pizza à emporter du mercredi, après le marathon infernal de l’après-midi, ou l’apéro-sandwich-movie du vendredi soir. Comme ça, deux soirs par semaine, on n’a rien à préparer. D’autant que nous réapprenons depuis l’élection d’Eric à la mairie de notre village à gérer tout ce qu’il faisait au quotidien et qu’il peut faire moins souvent.

 La maison est-elle toujours rangée ? Propre ? Sommes-nous à jour des lessives ? Les menus sont-ils toujours équilibrés ? Non. Bien sûr que non ! Loin de là même. Et là aussi, le “good is good enough” s’applique. Franchement, qui fait tout parfaitement ?!

Gérer moins pour gérer mieux

En somme, moins on a de choses à gérer, mieux on les gère. Et dire NON est capital. J’en discutais brièvement avec une copine cette semaine. Elle a dit “non”. Pour se protéger. C’est parfois mal vu par la société. Chez nous, on le considère comme une force. 

Nous sommes loin de tout faire. Mais nous “gérons” : nous classons, “priorisons” (oh c’est moche tiens ce mot), nous laissons tomber, nous choisissons. Mais surtout, nous vous comprenons.

En résumé, cette conversation imaginée par Bored Teachers, rejoint ce que nous voulions vous dire aujourd’hui.

On a réfléchi à ce qui pourrait vous aider à “tout gérer” et plutôt que de vous donner un planning, et de vous faire croire que tout n’est qu’une question d’organisation, on s’est dit que des petits post-its personnalisés vous feraient du bien ! Alors, en cliquant sur le bouton ci-dessous, vous trouverez un fichier Powerpoint avec 6 mantras à imprimer sur des post-its. Les conseils d’impression sont fournis. Et ils sont modifiables. Ce n’est pas que vous ne gérez pas. C’est que vous oubliez de vous dire ô combien vous gérez. Grave ! 

7 commentaires

  • Cathy KIEFFER dit :

    Merci Estelle et Eric de ces paroles rassurantes… Ici aussi maman de 4 qui bosse à temps plein tout en ayant décroché l’agreg l’année dernière sans congé formation : à trop tirer sur la corde, je suis vidée et je me reconnais dans ta situation, Estelle, en 2015. J’espère arriver à lâcher-prise un peu (touchée aussi par la perfectionnite aiguë), être davantage disponible pour mes enfants, et me préserver un peu aussi. Merci à vous pour vos conseils et de nous insuffler tant de bonnes idées, ça met du baume au coeur de tomber sur des personnes comme vous si inspirantes ! Bonnes fêtes de fin d’année à tous et je vous souhaite des vacances reposantes (autant que peuvent l’être des vacances de Noël..) pour repartir en pleine forme en janvier <3

  • Sandrine dit :

    Je n’avais pas pris le temps de lire cet article….et bien j’ai bien fait de PRENDRE ce temps aujourd’hui, de me l’OFFRIR.
    Cette période COVID (et devoir rester à la maison avec ma mini car sa classe était fermée) me fait indubitablement remettre les choses en place. Ma famille passe avant le reste.POINT.
    J’ai adopté depuis 2 mois le motto partagé par une collègue sur IG, et qui rejoint ce que tu dis là : Better done than perfect.

    Merci à toi pour ces conseils, je vais tout de même afficher ces post-it dans mon casier, je n’en suis qu’au début de ce ‘lâcher-prise’.

  • Anonyme dit :

    Merci.
    Encore merci pour cette honnêteté qui réconforte et rassure.
    Nous sommes humains.
    Tous humains donc dignes de respect et de bienveillance.
    À Laurence, je suis dans la même situation: j’ai passé mon CAPES en 2021. Cette année, c’est donc l’année du stage et on pourrait imaginer tellement mieux comme entrée dans le métier…
    Courage, dernière ligne droite avant un peu de repos tellement mérité.
    Bonnes fêtes à tous !

  • Anonyme dit :

    Merci pour ce post ô combien essentiel🙏 il est vrai que plus on décloisonne, plus on s’en sort. Une astuce que j’avais lu il ya quelques temps : ” noter dans un journal de bord son ressenti, ses objectifs(pour les cours) afin de jauger ce qu’on doit garder et ce qui n’a pas marcher, et surtout ne pas s’autoflageler de ne pas avoir réussi malgré le temps passé à travailler hors classe.”,

  • Anonyme dit :

    Merci Estelle et Eric pour ce partage honnête, qui fait du bien:) ça paraît tellement simple qu’on ne le fait pas, d’écrire où sont les priorités dans la vie, et on a tendance à s’oublier. Prenez soin de vous!

  • Anonyme dit :

    Merci pour cet article Estelle ! Il arrive à point nommé…Des bises à vous et de superbes fêtes 🥳

  • laurence dit :

    Bonjour,

    j’ai faili pleurer en vous lisant.

    Merci pour ces conseils avisés.

    Je suis une maman de 3 enfants qui a eu son CAER en avril 2021.cette année, je cumule emploi, formation et mes trois enfants.

    Je croule sous le travail, j’ai juste envie de tout envoyer valser parce que je suis fatiguée ( burn out? ) . mon mari gère mais on fait ce qu’on peut!

    Merci encore

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
%d blogueurs aiment cette page :