Expression écrite : leur apprendre à écrire

Enseigner l'écriture en anglais

Sommaire

L’expression écrite est une compétence exigeante, surtout en langue étrangère. Et c’est souvent, à notre grand regret, celle qui révèle le plus les difficultés de nos élèves dans la maitrise de la langue. Voici quelques astuces pour aider vos élèves à progresser à l’écrit.

Enseigner l'écriture en anglais

L'expression écrite : un travail nécessaire

L'expression écrite : un chantier colossal

Inutile de se voiler la face : nos élèves ont du mal à s’exprimer à l’écrit, y compris dans leur langue maternelle. Il suffit de lire ce qu’ils rendent au DNB en français ou en histoire-géographie pour s’en convaincre. Alors, la première chose à faire est de déculpabiliser. Nos élèves ne lisent plus : ils écrivent moins bien. C’est malheureux, déplorable, inéluctable. Tout ce que vous voulez, mais ce n’est pas de votre faute.

Les sous-compétences à maitriser en expression écrite sont nombreuses :

  • Pour s’exprimer à l’écrit, il faut maitriser le vocabulaire spécifique du sujet
  • Il faut aussi avoir acquis la maitrise de certains outils grammaticaux
  • Faire des choix est aussi une compétence en jeu : pourquoi choisir le prétérit simple ou le prétérit be + ing ?
L'expression écrite : un apprentissage nécessaire

Et nous n’avons là qu’une succession de phrases ! Loin encore la création d’un paragraphe articulé, cohérent et intéressant ! La tâche semble souvent insurmontable. Pire, je crois que pour nous elle semble aller de soi : on a écrit des exemples de phrases dans le cahier, on a fait une batterie d’exercices, on a appris du vocabulaire, ils doivent être capables d’écrire eux-mêmes ces mêmes phrases voire les adapter/imiter pour leur propre expression écrite.

Et là … patatra, c’est la cata ! On retrouve des choses jamais vues en classe, parfois rien de ce que l’on a vu en classe ! On a des élèves qui n’alignent pas trois mots, après 3 semaines de travail sur un sujet.

L’expression écrite, c’est difficile aussi pour les profs ! Comment peut-on l’enseigner ? Nous a-t-on simplement appris nous-même à rédiger en anglais ? Ou avons-nous appris seul.e ? Comment avons-nous progressé ? Et surtout LA question clé : nous a-t-on enseigné à l’enseigner ??? Comme toujours – enfin souvent, ne soyons pas mauvaise langue – on a appris sur le tas !

A force de tâtonner, j’ai essayé plusieurs choses pour travailler l’expression écrite en classe. Je vous livre quelques pistes ce matin. Il n’y a rien de garanti, comme toujours. Et vous faites sans doute des trucs topissimes – voire même vachement mieux que ce que je vous propose ici ! Mais le partage c’est dans mes gênes, alors c’est parti !

L'expression écrite : une méthodologie

L'expression écrite : 3 constats

Pour moi, l’expression écrite c’est avant tout une compétence méthodologique à acquérir.

En partant des constats faits plus haut, j’ai d’abord admis avoir progressé en expression écrite tard, en fin de lycée voire à l’université. Et seule. Face à mes copies, à décortiquer mes erreurs. C’est le premier écueil que je voulais éviter.

Dans un deuxième temps, j’ai également compris que mes élèves partaient toujours d’une page blanche lorsqu’ils rédigeaient. Le cliché basique. Le blocage de la page blanche. J’ai donc voulu combler ce deuxième manque.

Enfin, je voulais trouver une méthode. Un peu comme on travaille la compréhension avec des stratégies. Je voulais qu’ils aient des stratégies à appliquer.

J’ai donc développé une méthode d’expression écrite en 6 étapes. En général, cela représente 3 séances de travail en classe. J’arrive donc à placer une phase d’expression écrite toutes les 2 séquences à peu près. Et notre expression écrite est d’abord une tâche intermédiaire. Ensuite au fur et à mesure de l’année, elle devient une tâche finale, et la préparation n’est plus guidée, elle est autonome.

L'expression écrite : 6 étapes

Pour rédiger voici ce que nous faisons. On :

  1. se remue les méninges
  2. cherche notre vocabulaire
  3. fait un plan
  4. sélectionne nos outils et leurs règles
  5. rédige en vrac S+V+C uniquement.
  6. améliore avant de publier
L'expression écrite : des exemples concrêts

L’expression écrite est le thème de notre newsletter hebdomadaire en ce mois de février 2021. J’y partage ces séries de 3 séances :

  • le portrait d’un superhéros en 6e
  • une biographie en 5e
  • des excuses en 4e
  • et une lettre de motivation en 3e
NB: ne réclamez pas ces freebies, ils sont partagés à la semaine avec ceux qui nous suivent, tout simplement. Pour en profiter, il faut s’inscrire. Peut-être partagerai-je plus tard ces freebies mais pour l’instant, ce n’est pas prévu.

L'expression écrite : des ateliers guidés

Le mieux selon moi est de fournir des temps de rédaction en classe, un peu à la manière de nos collègues de français. 

L'expression écrite : ce qui aide les élèves

Je leur fournis une trame pour qu’ils n’aient pas de feuille blanche. Cette trame suit les étapes vues plus haut :

  • ils y notent d’abord leurs idées
  • puis ils fouillent dans leur cahier pour sélectionner le vocabulaire dont ils auront besoin et ils le notent sur leur feuille
  • enfin ils regroupent leurs idées pour préparer des paragraphes (sous des formes diverses en fonction de l’écrit attendu – tableau, carte mentale, schéma narratif …)
  • pendant qu’ils rédigent, ils doivent noter les outils utilisés et les règles qui les régissent (je parle des pouvoirs de mon superhéros dans ce paragraphe donc j’utilise CAN ou CAN’T et après je mets une base verbale) : je les force à verbaliser leurs outils
  • lorsqu’ils ont enfin une suite d’une dizaine de phrases, ils doivent faire des passes de relecture, qu’ils verbalisent également
  • enfin, ils saupoudrent des petites améliorations pour le plaisir du prof
L'expression écrite : mes petits plus

Cette méthodologie est la même quelque soir l’écrit demandé. Et je l’applique dès la 6e. 

Les élèves listent leurs erreurs – pas toutes car ce serait contre-productif pour nombre d’entre eux – sur un marque page dédié dans leur cahier.

C’est l’occasion de différencier un max : sur la longueur d’abord, sur le nombre d’outils à utiliser aussi.

Voici le résultat de l’atelier sur les superhéros partagé au début du mois dans la newsletter. Vous y retrouverez en 3 séances :

  1. le brainstorming et le vocabulaire
  2. l’organisation et les outils (qui sont notés en séance 2 sur la carte mentale)
  3. la rédaction améliorée en transfert sur Wonder Woman
Expression écrite exemple 6e
Expression écrite exemple 6e
Expression écrite exemple 6e
Expression écrite exemple 6e

L'expression écrite : nos ressources

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
%d blogueurs aiment cette page :