News

Des ateliers d’écriture en 4e

Les vacances arrivent et je prépare des ateliers … pour la semaine avant Noël #personnefolle. C’est une semaine compliquée pour maintenir l’attention des élèves et en général nous on est à plat, alors voici ma petite technique.

Blog Titles (18)

La dernière semaine, en 5e, on travaille sur A Christmas Carol histoire de faire un peu de théâtre (tout comme on le fait actuellement sur Guy Fawkes) #Pieceofcake #CulturalSpots. Et en 3e on continuera le travail amorcé ce mois-ci sur le Yearbook, toujours #PieceofCake.

Mais en 4e, j’avais envie de ressortir de mes cartons (oui il en reste du déménagement dans mon bureau #shame) ma panoplie de dés. Et puis quand je les ai vus, avec leurs cliparts gratuits, j’ai TOUT refait #clipartaddict. Mais c’est quoi ces dés ?! Ce sont des Story Cubes, un peu sur le modèle de ceux-ci, mais adaptés #surmesure à ce que je fais en classe en cycle 4 : la routine, les contes de fées, le blog de voyage, l’histoire d’épouvante, l’histoire policière … et j’en ai plein aussi pour le cycle 3 : Noël et les pirates.

Untitled design

Comment ça marche ?

L’idée est de donner des idées aux élèves et de « forcer » à intégrer certains éléments dans une histoire. Evidemment, libre à vous d’utiliser tous les dés ou simplement quelques uns. Je mets les élèves en groupe, un groupe = un type d’histoire et je leur donne 4 dés pendant 5 minutes. Ils les lancent et découvrent la trame de leur histoire.

On différencie ?

Oui bien sûr, d’une part certains sujets sont plus simples que d’autres : la routine, les contes de fées. Ensuite j’ai deux types de dés : soit avec les images (les fameux cliparts tous beaux tous neufs). Les élèves les plus à l’aise aiment les images, tandis que les autres aiment le texte (ils ont le vocabulaire ainsi, et utilisent les autres faces pour obtenir de nouveaux mots). Les dys utilisent les deux, certains étant finalement plus à l’aise avec l’orthographe correcte du mot, d’autres préférant l’illustration.

Et ensuite on fait quoi ?

On utilise la première séance pour un peu d’AP : « stretch a sentence ». On travaille à partir d’un petit « anchor chart » qui aide des élèves à enrichir leur écrit. Et on rédige, en fonction de l’appétence des élèves, de 15 à 30 lignes. Enfin, on publie sur Storybird (et si on ne connaît pas on clique là)

Promis, en décembre, je mets les photos des élèves qui « jouent-travaillent-écrivent » 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s