News

Les défis-mémoire

Depuis quelques années (cet article date de 2011 à sa première parution), j’utilise les défis-mémoire à partir de la 6e en début de séquence.
blog-titles

J’en avais expliqué le fonctionnement sur Agreg-Ink ; idée de Claudine Martina découverte dans son livre sur l’autonomie (un Must Have, références), ces défis-mémoire consistent à enrichir le vocabulaire des élèves.

Fonctionnement :

Pour chaque séquence, je distribue dès le premier jour avec les objectifs de séquence, une fiche qui rassemble tous les mots essentiels de la séquence (tous ceux que l’on retrouvera dans les documents étudiés notamment) disposés en 2 colonnes anglais et français (oui je donne la traduction !) et classés en 3 catégories : difficiles, moyens et faciles. Les mots difficiles valent 1 point, les moyens 0.75 point et les faciles 0.5 point. Les élèves apprennent les mots qu’ils souhaitent pour obtenir la note qu’ils souhaitent : certains veulent 20/20, d’autres préfèrent avoir 12 …

Tout au long de la séquence, quand ils le souhaitent, les élèves peuvent être évalués. S’ils ne l’ont pas été, une date est fixée à la fin de la séquence pour tous les dilettantes. Les élèves retrouvent soit la même fiche, une colonne français ou anglais ayant disparu, soit une fiche adaptée pour les dyslexiques ou les élèves ayant de gros souci de mémorisation. Les élèves complètent avec les mots qu’ils ont appris.

Points positifs :

  • les élèves apprennent du vocabulaire (et des mots compliqués pour pouvoir en apprendre moins et avoir plus de points)
  • les élèves se servent de cette fiche pendant les travaux de groupe et les activités de classe (ils ne passent plus leur temps à se retrouver bloqués devant des expressions compliquées et passent tout de suite à la reformulation)
  • ils produisent des phrases plus complexes et enrichissent leurs productions écrites de mots nouveaux
  • plus aucune mauvaise note, pas de raté ! Les élèves en redemandent et s’investissent.

Points négatifs :

  • je traduis, et je trouve ça peu satisfaisant même si au final, le résultat lui est satisfaisant …

square-cover

Vous les retrouverez sur ma boutique, publiés au fur et à mesure, avec pour l’instant :

6e :

  • Basics
  • Weather
  • House
  • Sports

4e :

  • Tourism (adventures)

3e :

  • Back to school
  • Friendship
  • Bullying
  • WWI

Contenu de chaque Memory-Challenge :

  • un rappel du fonctionnement
  • la liste complète anglais – français classée en 3 catégories (avec indication du barème)
  • deux tests traditionnels (une colonne a disparu les élèves remplissent la 2nde avec les mots qu’ils ont appris)
  • deux tests adaptés en police dyslexique  (avec les mots intermédiaires voire faciles pour encourager même les plus faible ou aider les élèves dyslexiques à montrer qu’ils connaissent leur vocabulaire sans les pénaliser)

Petite nouveauté :

original-3484927-1

Comme le concept fonctionnait bien, j’ai développé les défis-mémoire pour les verbes irréguliers. J’ai donc des listes de 15 verbes, classés par thèmes. En tout, j’ai créé 10 listes et je distribue plus ou moins de listes en fonction des niveaux. Les 3e en ont au minimum 8, les listes 9 et 10 étant plus difficiles.

Le fonctionnement est globalement le même, le barème lui change et passe à une note sur 10. Je différencie aussi et propose des listes et tests adaptés aux élèves dys ou en très grandes difficultés.

Contenu pour les verbes irréguliers

  • un rappel du fonctionnement
  • une liste de 15 verbes (3 catégories toujours) et une liste plus courte en police Dys
  • trois tests traditionnels
  • trois tests adaptés

 

7 réflexions au sujet de « Les défis-mémoire »

  1. Bonjour, c’est peut être une question idiote, mais comment définir la difficulté des mots pour les élèves ? car on peut trouver un mot facile pour eux et c’est l’inverse qui en ressort. Vice versa.
    J’adore l’idée pour les 3ème. Merci pour le partage.

    J'aime

  2. et bien je le fais au feeling je dois avouer : sur l’amitié par exemple (love dans les faciles, friendship dans les moyens et helpfulness dans les difficiles).

    J'aime

  3. Mais quelle bonne idée ! Je testerai dès ma prochaine séquence ! Merci !
    PS : c’est vrai qu’en tant que prof de langue on n’aime pas trop la traduction mais parfois il n’y a pas d’autre solution…

    J'aime

  4. Bonjour Estelle, je reviens vers cet article car j’ai commencé les memory challenge cette année. Par contre je fixe la date du test à mi séquence pour tout le monde. Comment fais-tu pour leur faire passer leur test « quand ils veulent » ? Comment gères-tu cela concrètement ? Merci !

    Aimé par 1 personne

    1. Et bien tout simplement, ils veulent le passer, la fiche est prête sur mon bureau, ils s’installent seuls (j’ai une table isolée) et ont 10 minutes (il y a un minuteur). Et voilà. Si plusieurs veulent le faire je les dispatche dans la classe. Moi je continue mon cours.

      J'aime

      1. Ok, merci. Je ne sais pas si je vais pouvoir faire comme ça parce que j’ai de sacrés loulous en 4°…et ma salle est toute petite…Cela dit le système de « tout le monde le passe en même temps » a bien fonctionné. Certains n’avaient jamais eu de 10/10 (oui, j’ai commencé « petit »…le prochain sera sur 15) en anglais, ils étaient tout fiers ! Par contre ceux qui avaient TOUT appris voulaient un bonus…ils sont très mercantiles ces enfants ! lol !

        J'aime

      2. Oui en effet, il faut adapter à ta situation de classe, c’est certain 😉 Quant à ceux qui veulent tout apprendre, libre à eux, en général je rajoute une note bonus sur le trimestre ^^

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s