Non classé

Gestion de classe

Gestion de classe

Voici le thème immense s'il en est des discussions tenues la semaine passée avec ma stagiaire.

J'exerce depuis 2007 dans un établissement réputé difficile et j'ose espérer que mon expérience si modeste soit-elle en la matière saura être bénéfique aux débutants.

Voici pêle-mêle les idées que nous avons évoquées la semaine passée :

Gérer les élèves pas seulement dans la classe mais au sein de tout l'établissement : faire respecter les règles dans les couloirs, à la cantine, sur la cour. Se montrer et exister.

Établir des règles strictes et s'y tenir quoiqu'il arrive : ne pas négocier, ne pas céder et les rappeler au quotidien. Une formation très instructive sur la relation ado-adultes rappelait : l'adulte c'est le cadre, l'ado va vouloir s'y confronter pour savoir s'il peut bouger. Ne bougez pas, l'ado vous respectera. Reculez et l'ado vous bousculera jusqu'à ce que vous pliez.

Fabriquer ses propres procédures en lien avec le réglement intérieur : travail non fait, retard, oubli de matériel, bavardages … Tout ce qui dérange votre cadre doit avoir une réponse adaptée, connue des élèves et appliquée à la lettre à chaque fois. Evitez d'être pris à dépourvu et soyez sûrs de vous : vous avez la responsabilité de ceux qui sont en face de vous, ils doivent croire en vous. Alors commencez par le faire vous même.

Adapter ses cours (pas ses règles) à ses élèves et différencier au maximum : pour éviter les perturbations, un élève doit être occupé et faire quelque chose. Inutile au début d'être trop ambitieux sur le contenu du cours, soyez le sur la forme, le minutage, les consignes. Avant tout pacifiez votre classe.

Lorsque je suis arrivée 15 jours après la rentrée pour cause de congé maternité pour mon 1er, on m'a donné un conseil que j'ai suivi à la lettre jusqu'au mois de février pour m'en détacher petit à petit : on vous dira en formation que si votre cours est passionnant, vos élèves seront passionnés, attentifs, motivés et sages. C'est un mensonge éhonté. Votre cours doit mener quelque part. C'est certain. Mais ne soyez pas trop exigeant avec vous-même. Vos élèves apprécieront d'avoir travaillé et appris quelque chose dans le calme, si petit votre objectif soit-il.

Je résume ici une conversation de presque 2h alors évidemment il manque des choses mais pour moi l'essentiel est là. Avant d'être prof d'anglais je suis prof tout court et je dois transmettre un savoir mais aussi des valeurs à mes élèves ; le respect est la première et je ne laisse aucun de mes me manquer de respect, jamais, un point c'est tout. Ne vacillez jamais sur vos valeurs.

PS : dans mon bahut, il y a des jours, des semaines où bon nombre d'entre nous mettons notre « peau de con » et jouons le rôle du prof dur, strict et ferme. Pour notre salut, celui de nos élèves. Attention à ne pas être totalement vous-mêmes, à vous dévoiler de trop. Lorsqu'un incident se produit, il est important que vous puissiez vous dire que c'est le prof qui était visé et pas vous la personne. Alors il faut qu'il y ait une marge entre la personne que vos élèves connaissent et la personne que vous êtes : je ne dis pas mentir, je dis cacher, je ne dis pas jouer un rôle de composition mais forcer le trait. Ceux qui ne le font pas souffrent souvent plus car les remarques de leurs élèves attaquet leur personnalité, leurs émotions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s