Mrs Recht's Classroom

Séquences et ressources pédagogiques pour enseigner l’anglais au collège.

Sciences cognitives et cours d’anglais

Sciences cognitives
Table des matières

Les sciences cognitives nous en apprennent plus sur le fonctionnement du cerveau. Comment les utiliser pour améliorer le cours d’anglais ?

Sciences cognitives

Formation Sciences Cognitives

Dans mon établissement, nous avons suivi une formation sur 2 jours concernant les sciences cognitives et leur apport dans l’enseignement en général. Globalement, j’ai trouvé ces deux jours de formation très intéressants. J’y ai appris de nombreuses petites choses et j’ai trouvé la formatrice, Emilie Decrombecque passionnée par son sujet. Ce qui est, il faut l’avouer, trop rare dans les formations PAF. Je vous propose ce matin de partager ici les grandes lignes de ce que j’y ai appris et les quelques outils/activités mis en place dans le cadre des sciences cognitives dans ma classe.

Les grandes lignes

Tout d’abord, et je trouve essentiel de le préciser, même si les sciences cognitives sont présentées comme LA solution à toutes les difficultés des élèves, aucun des outils présentés ne m’a semblé révolutionnaires au point de changer totalement ma façon d’enseigner. Mieux que cela d’ailleurs, j’ai trouvé qu’en langues, on utilisait déjà de nombreux outils présentés aux autres disciplines comme utiles ! Cette formation a d’ailleurs renforcé certains concepts découverts lors de la lecture du livre Je découvre comment apprendre de Virginie Collin et sketchnoté pour vous ci-dessous. 

Formation sciences cognitives
Ce que je retiens

Ensuite, si j’écris cet article aujourd’hui et non pas juste après la formation, c’est parce qu’il ma fallu prendre du recul et tester des outils pour savoir ce que je voulais garder de cette formation.

La première chose que je retiens est que le domaine 2 apprendre à apprendre est souvent évalué alors qu’on n’apprend que trop rarement à nos élèves à travailler. Ici aussi, je trouve qu’en langues on fait partie des exceptions. Nos élèves fabriquent leurs listes de verbes irréguliers, utilisent des flashcards et sont formés à la méthodologie en CO/CE depuis bien longtemps. Mais est-ce suffisant ?

La deuxième chose que je veux retenir c’est que les sciences cognitives sont très liées à la gestion des émotions et au Growth Mindset. Une nouvelle fois, on voit qu’on est aussi en avance sur ce concept que de nombreux collègues ont découvert lors de la formation.

La dernière chose est qu’on peut fournir les outils aux élèves mais que la clé est quand même de leur faire construire. D’où les idées testées en classe cette année et dont je vous parle tout de suite.

Ce que je "rejette"

Malheureusement, comme souvent dans l’éducation nationale, quand une nouvelle théorie pédagogique fait son apparition, on a tendance à nous la présenter comme la solution miracle. En nous présentant les neuromythes par exemple la formatrice a démonté certains concepts enseignés pendant notre formation initiale. Alors je sais que la pédagogie est une science qui évolue, mais je suis un peu vieille école et refuse de jeter des systèmes et outils qui fonctionnent pour mes élèves. L’apprentissage par coeur en fait partie. Mais je suis très loin d’être un experte sur la question et surtout, je vous partage ici mon opinion personnelle, mon ressenti professionnel. Vous avez le droit de ne pas être d’accord, et je me réserve le droit de ne pas, à mon tour, être d’accord avec vous. Je ne crois pas aux solutions miracles. Si elles existaient, nous n’aurions plus de boulot. Ni d’élèves en difficultés.

Les sciences cognitives dans ma classe

La méthodologie

Voilà bien un élément qui m’oppose généralement à nos inspecteurs. Je suis persuadée que l’AP doit consister non pas uniquement mais aussi à de la méthodologie pour justement leur APPRENDRE à apprendre. Et pour réussir à atteindre cet objectif, je dois leur ENSEIGNER à apprendre. Depuis plusieurs années, j’utilise un dossier d’AP très complet avec des nombreuses fiches de méthodologie. Ce dossier a été mis à jour cette année pour prendre en compte des modifications essentielles. Un extrait gratuit est présent sur la boutique pour vous permettre de le tester, si vous le souhaitez.

Et je sais qu’on peut leur dire comment travailler. Vite fait en début d’heure. Mais j’aime qu’ils gardent une trace écrite de tout ce travail. Grâce à une mise en page unique, ils retrouvent leurs fiches méthodes facilement dans le cahier quand ils en ont besoin. Et j’ai aussi une copie dans un classeur accessible en classe.

Les fiches mémo

Un des outils que j’ai tout de suite adopté ce sont les fiches mémo pour les concepts grammaticaux. Mais, erreur de débutante, au départ je les fournissais complétées aux élèves. Depuis 2 ans maintenant, je fournis des fiches mémo à construire par les élèves en salle informatique. Et je leur apprends à apprendre en incluant un “calendrier” de reprise expansée directement dessus. Le calendrier de reprise expansée “oblige” l’élève à apprendre sa fiche à J1, J3, J7 et J21 pour s’assurer une bonne mémorisation. Deux fiches mémo sont disponibles après inscription à notre newsletter : 

Quizlet

De plus, l’outil plébiscité lors de la formation et que j’adore depuis longtemps est Quizlet. Ce signe vous permet de créer (ou d’utiliser) des sets de flashcards au format numérique avec la plus grande facilité. Vous entrez vos listes (il peut même vous suggérer les traductions …), et il transforme le tout en flashcards sonores que vous pouvez illustrer. Vos élèves peuvent s’entraîner au sein de votre classe ou à la maison grâce à des jeux très sympas auto-générés par le site. J’hésite depuis longtemps à demander un abonnement pro à mon établissement, et je pense sauter le pas à la rentrée. Voici par exemple le défi-mémoire des 3e sur leur summer review de l’an passé :

Les QCM Pronote

Ensuite, et même si je n’étais pas jusque là une grande fan des QCM Pronote, j’ai découvert, en tant que maman, les capacités de ces derniers pour la reprise expansée. Ma collègue de français, qui avait mon fils en 3e cette année, a “obligé” les élèves à revoir leurs fiches mémo de grammaire au cours des mois de mai et juin sous forme de QCM Pronote notés. Cela a, selon mon fils, forcé même ceux qui ne voulaient pas réviser à se plonger dans les révisions, appâtés par la promesse de compétences vertes pour leur contrôle continu … Je vais m’en inspirer pour l’an prochain pour évaluer l’AP en 3e.

Les verbes irréguliers

S’il y a bien une bête noire des élèves, ce sont les verbes irréguliers. J’ai donc appliqué les principes des sciences cognitives à cet apprentissage. Donner du sens en illustrant. Proposer différents moyens pour les mémoriser (fiches mémo, quizlet, liste à créer soi-même, flashcards photos) et proposer un calendrier d’apprentissage. En 3e, j’ai gardé 108 verbes soit 3 verbes par semaine. En leur présentant ainsi et en les évaluant tous les mois, j’espère obtenir de résultats sur le long terme.

La mise au calme des esprits

Outre les lectures offertes qui sont un rituel important dans  ma classe, j’utilise aussi la méditation, in English please, ainsi que le yoga avec les 6e et 5e (quand ils sont réceptifs). C’est un petit moment que j’aime beaucoup, surtout le vendredi après-midi ou les jours où ils ont des emplois du temps chargés.

Merci à Emilie pour son commentaire 😉

Les petites nouveautés

En vie de classe en 6e, mon projet d’année tournera donc autour du domaine 2, apprendre à apprendre.

L'inhibition

Je veux d’abord travailler avec eux l’attention et donc l’inhibition. C’est à dire la capacité à forcer son cerveau à ne pas se laisser distraire par le chemin le plus simple. Et à se concentrer sur une tâche, un objectif précis. Pour ce faire, j’ai créé un nouveau rituel fondé sur l’effet Stroop. Appliqué à l’anglais, cela me permettra en plus de revoir les couleurs car les 6e de l’an passé ne les maitrisaient pas à l’arrivée en 6e et j’en ai été bien ennuyée.

Le Growth Mindset

Ensuite, j’ai l’intention de les armer pour affronter l’erreur. Je les trouve toujours beaucoup trop inquiets à l’idée de se tromper mais surtout bien incapable de rebondir après avoir commis une erreur. Or, on n’avance pas dans la vie sans se tromper ni sans apprendre de ses erreurs ! Cette ressource est en cours de création à 4 mains avec Eric et en partenariat, pour la 1ere fois, avec nos deux adolescents ! #staytuned

Le Sketchnoting

Enfin, si vous me suivez depuis quelques temps, vous connaissez ma passion pour la pensée créative et pour le sketchnoting. Mon projet de club sur le sujet a été accepté au début du mois par notre principale et je me lance dans un atelier du midi sur le sujet. L’idée est évidemment de leur donner le goût du sketchnoting mais surtout de leur apprendre à se créer des outils pour apprendre et mémoriser. Voici 3 livres qui m’ont aidée à progresser :

3 commentaires

  • Emilie Delvincourt dit :

    Merci pour cet article très intéressant. J’ai découvert le concept de growth mindset il y a peu, j’ai envie d’en apprendre plus. J’ai hâte de voir ce que vous allez proposer sur ce thème.

  • Emilie Lecleire dit :

    Hello! Merci pour cet article très intéressant. Tu aurais pu ajouter les activités de relaxation pour se concentrer et pour la “mise au calme des esprits”!! De mon côté, j’essaye de me mettre à tout ça dès la rentrée. Belle journée et bonnes vacances!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
%d blogueurs aiment cette page :